Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans un sketch intitulé "The nutter on the bus" (le fou dans le bus), l’humoriste anglais Jasper Carrott raconte comment il a l'impression d'attirer les personnes louches quand il est dans le bus - elles cherchent toujours à s’asseoir à côté de lui! Personnellement, j'ai parfois l'impression d'être poursuivi par celui que j'ai nommé "l'homme à la perceuse". Je m'explique: où que je sois, quelle que soit la ville, quel que soit le pays, dès qu'il s'agit d'enseigner ou de parler devant un parterre de collègues, il y quelqu'un dans le bâtiment qui se sent obligé d'utiliser une perceuse. Par exemple, au travail, où que je sois, quelle que soit la salle, il y a toujours (ou presque) un gars qui a besoin de percer dans la salle d'à côté. Même en changeant d'université, il m'a suivi: moi qui croyais l'homme à la perceuse nancéien, je vous assure qu'il est désormais perpignanais. Mais il ne reste pas à Perpignan, il est voyageur. Au colloque TALC12 à Giessen en Allemagne (où je me trouve en ce moment), en répétant ma présentation dans ma chambre d'hôtel, j'ai été interrompu par ... devinez quoi ... un bruit de perceuse! L'homme à la perceuse m'avait suivi. Je ne sais pas comment il a fait pour prendre la perceuse dans l'avion. Peut-être qu'il s'est fait prêter son outil sur place, ou peut-être qu'il l'a loué (dans l'équivalent allemand de "Qui loup tout" peut-être...). Qu'importe. Sans vouloir aller trop loin dans l'analyse du cas de l'homme à la perceuse (je préfère en rire), je souhaitais simplement souligner le sentiment que l'on peut avoir d'un phénomène persistant ou récurrent. Parfois on ne s'en rend pas compte tout de suite, et c'est en remarquant le phénomène après-coup qu'on se rappelle les différentes occurrences (auxquelles on n'avait pas prêté beaucoup d'importance) ou qu'on se crée une certaine impression des faits, qu'on les interprète. Alors, l'homme à perceuse existe-il vraiment, ou s'agit-il d'une simple coïncidence, d'une série de situations que je choisis d'interpréter de façon paranoïaque? Je préfère de loin la première réponse: il existe, bien sûr! C'est tellement plus drôle. Tout comme il existe un petit bonhomme qui court devant les voitures la nuit pour allumer tous les "yeux de chat" et un deuxième petit bonhomme qui court derrière pour les éteindre (voir l'article du mois d'août 2103, "Queues on slip road"). Et s'il y avait en réalité plusieurs hommes avec plusieurs perceuses? Toute une organisation impliquant des centaines d'hommes et de femmes avec des centaines de perceuses prêts à intervenir partout dans le monde... Pourquoi pas, après tout? C'est une idée à creuser. Au fait, en parlant de creuser, je n'ai pas mentionné l'homme à la pelleteuse - est-ce qu'il creuse devant chez vous aussi...? Aaaarrrggh!

Je crois qu'il est temps de prendre des vacances!

Tag(s) : #Divers